41UuRw79ATL

colette_1

un-portrait-de-colette-par-le-photographe-irving-penn-presente-au-palazzo-grassi-de-venise-le-13-avril-2014_5124268

" On s'apercevra peut-être un jour que c'est là mon meilleur livre", disait-elle.

" Vous n'êtes pas du tout une femme convenable, Madame Colette .... Vous êtes la fière impudeur, le sage plaisir, la dure intelligence, l'insolente liberté : le type même de la fille qui perd les institutions les plus sacrées et les familles. " - Jean Anouilh

" La grandeur de Madame Colette vient de ce qu'une inaptitude à départir le bien du mal la situait dans un état d'innocence. " - Jean Cocteau

J'étais encore bien jeune quand Colette mourut à Paris en 1954 à l'âge de 81 ans.

J'ai très peu lu d'elle mais connaissais cependant le parcours de sa vie que l'on pourrait qualifier de sulfureuse à une époque où la différence n'était pas facile à vivre surtout quand on l'affichait publiquement avec une certaine arrogance dûe à un caractère bien déterminé !

Colette fait partie de ces personnalités qui ont marqué leur époque et qui acquièrent une aura qui ne peut se défaire.

Sans doute est-elle oubliée dans les lectures des jeunes générations ( peut-être cependant soulignée, conseillée, par les professeurs de littérature et de français dans les lycées !?), mais elle demeure un classique de la littérature française !

C'est à la suite du flm "Colette"  (2018) de Wash Westmoreland avec Keira Knightey dans le rôle de l'écrivaine que j'ai eu envie de goûter au style de l'écrivaine et en quelque sorte la découvrir par l'écriture !

J'admire l'écriture, le style, le choix et la richesse du vocabulaire, l'intelligence de l'esprit, sa curiosité de la vie sans y mettre de barrières.

" Colette a cinquante-neuf ans quand elle publie en 1932, ces pages où elle s'interroge sur l'opium, l'alcool et les autres plaisirs qu'on dit charnels, à travers le souvenir de quarante ans de vie parisienne ". (quatrième de couverture).

Personnalité riche, indépendante, libre, fière, rebelle, arrogante, elle a tout pour me plaire, et elle me plaît !, même si je ne suis pas parvenu à entrer dans ce livre dont la lecture malgré les qualités citées ne m'a pas porté et m'a semblé difficile par moment !

" Toutes les amours tendent à créer une atmosphère d'impasse. " Voilà c'est fini, nous sommes arrivées, au-delà de nous deux, il n'y a plus rien,  même pas une route pour l'évasion ", murmure à son amie l'amie, qui tient le même langage qu'un amant. Et pour preuve, elle lui montre la voûte basse, la lumière étouffée, es femmes à leur image, lui fait écouter la rumeur masculine réduite au bourdonnement  d'un lointain péril .... "

A relire .... en "chevet " !?