3375176

090979

Réalisateur : Fabrice Du Welz

Acteurs : Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoît Poelvoorde, Laurent Lucas, Gwendolyn Gourvenec, Charlotte Vandermeersch, Peter Van den Begin, Martha Canga Antonio

Prix d'interprétation au FIFF Namur pour Fantine Harduin et Thomas Gioria

2018

Appréciation personnelle : ***

Je ne suis pas très porté sur les amours et les fugues adolescentes mais ce que l'on disait de ce film m'intéressait et j'avais envie de revoir ces deux tout jeunes acteurs découvert pour l'une dans "Happy end" de Michael Hanneke en 2017 et pour l'autre "Jusqu'à la garde " de Xavier Legrand en 2018 où il avait été nommé aux Césars 2019 dans la catégorie meilleur jeune espoir masculin. Il y était d'une sensibilité et d'une force extraordinaires !

Le jeune couple d'acteurs ne déçoit pas dans ce film et fait preuve d'une maturité et d'une compréhension de leurs rôles respectifs qui forcent le respect vu leur jeune âge ( 15 ans )

Paul vit dans une maison annexe de l'hôpital psychiatrique où travaille sa mère en tant qu'infirmière. Solitaire, doux, mélancolique, il se complaît dans la nature et l'observation des oiseaux dont il s'occupe si l'un est en détresse.

Il assiste à l'arrivée musclée d'une adolescente rebelle de son âge refusant d'être enfermée.

Paul n'a pas le droit d'entrer en contact avec les pensionnaires mais le hasard fait que leurs chemins se croisent et qu'il tombe amoureux.

A la suite d'un accident dramatique, le jeune couple prend la fuite, sans réfléchir et dans une errance qui va resserrer leurs liens, Paul dans son innocence face à Gloria schizophrène dont le comportement  va du solaire à l'obscur, de la tendresse à la violence, manipulatrice sans le savoir puisque malade !

Ce voyage vers nul part est condamné d'avance et leur amour porte le poison qui l'empêchera de s'épanouir mais Paul, emporté par sa folie amoureuse, avance ayant dépassé les limites de la raison.

Le cinéaste laisse la fin ouverte ...

Dans le rôle d'un homme solitaire vivant au miieu des bois, mélancolique d'avoir perdu sa femme de maladie et ne parvenant pas à l'oublier, Benoît Poelvoorde, tout en retenue, est très émouvant !

Lente dérive d'une histoire impossible, le scénario est bien construit mais surtout, comme déjà exprimé, les deux jeunes acteurs portent le film !

 

 

2678370

2720491

4412822

2692410