Le Festival de Cannes s'ouvre aujourd'hui. J'ai choisi cette montée des marches datant de 1967. Bardot accepte d'accompagner son mari Gunther Sachs qui propose un document animalier. Troisième participation à un Festival qu'elle n'aimait pas et la dernière en a-t-elle décidé, l'émeute qui se produisit et une montée des marches d'une lenteur épouvantable l'en ont définitivement dégoûtée ! Ce qui confirme que Bardot, statut de star, ne le revendiquait pas, et n'aimait pas le cinéma. Star malgré elle, son plus beau personnage fut elle-même, faisant des films avec une grande nonchalance ! C'est un peu dommage. Elle se révéla très bonne comédienne dans "La Vérité" de Clouzot (1960) et sa beauté fut sublimée dans "Le Mépris" de Godard (1963) et il n'y eut pas que des films mineurs dans sa carrière mais elle ne s'y intéressa guère et sa volonté de quitter le monde du cinéma à 36 ans sans regrets n'est donc pas étonnant !